Connexion
Les posteurs les plus actifs de la semaine

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 363
Date d'inscription : 02/06/2017
Age : 23
Localisation : Dans mon Havre-Sac

Feuille de personnage
Cercle d'expérience:
159/200  (159/200)
Classe: Sram
Guilde: Les Tests d'Yrkul
Voir le profil de l'utilisateurhttp://testsdhyrkul.forumactif.com/

Mythes et Légendes - Terrakourial et le Dofus Ocre

le Dim 04 Juin 2017, 4:47 pm
Terrakourial et le Dofus Ocre



Créatures auréolées de mystères, les dragons fascinent les habitants du monde des 12. À l'origine de cet univers, il y a d'ailleurs les dragons d'Osamodas : Hélioboros, Ouronigride et Spirata. De ces trois premières créatures, sont nées d'autres êtres aux pouvoirs démiurgiques. Connaître leur nom est un signe de pouvoir car il indique à la fois le caractère et les origines du dragon.

Parmi les dix dragons issus des dragons primordiaux, Terrakourial est l'un des plus mystérieux. La créature aux écailles d'émeraude se dissimulait dans une forêt dense où la végétation était si luxuriante que les rayons du soleil ne parvenaient pas à atteindre le sol. La faune et la flore s'y développaient suivant divers étages. Perdue au milieu de cette forêt primaire, vierge de tout contact avec la civilisation humaine, la demeure du dragon n'était connue de personne. Terrakourial ne se déplaçait que rarement. Durant le jour, il restait à l'abri des regards, dans l'ombre des grands arbres. La nuit tombée, il lui arrivait de flâner sous la lumière de la lune naissante pour glisser sur les cimes des arbres tel un serpent sur l'eau.

Lorsque Sadida envoya ses poupées afin de séduire les dragons et provoquer la naissance de Dofus, Terrakourial fut lui aussi sous le charme. Il découvrit la maisonnette des dieux au milieu d'un parterre d'orchidées, dans la canopée. Il fut aussitôt captivé par le reflet qu'elle lui renvoyait. En réalité, il tomba amoureux de lui-même de lui-même, de son image projetée dans la frêle silhouette de la figurine sadidadesque. Narcissique, comme ses semblables, Terrakourial chérit la poupée au point que son amour donna naissance à une couvée de Dofus Ocres.

Terrakourial devint alors plus exubérant. Il se mit à parcourir les vastes étendues de la forêt de jour comme de nuit, provoquant sur son passage de multiples floraisons spontanées. Sa magie et son bonheur se reflétaient ainsi dans la nature qui n'avait jamais été aussi luxuriante. Il s'éloignait de plus en plus de sa demeure, heureux de faire partager sa joie. Les déplacements se faisaient plus longs et il était d'autant plus enthousiaste de retrouver sa compagnie inanimée et ses œufs lorsqu'il rentrait enfin chez lui. Au cours d'une de ses sorties, un vent malin souffla sur le nid où résidaient la poupée et les Dofus. La tempête emporta la petite marionnette et les œufs glissèrent d'étages en étages jusqu'au sol. Ils furent entrainés au plus profond des abîmes, au fond d'une tourbière. Loin de se douter de ces événements tragiques, Terrakourial ne revint dans sa demeure que quelques semaines après en être parti. Ne trouvant plus son amour ni les fruits de leur union, il fut totalement abattu. Certains l'auraient vu partir à la recherche de sa couvée dans une tourbière. Mais personne ne l'a jamais revu depuis lors.
Le dragon ayant disparu, la forêt vierge se transforma totalement. Elle dépérit rapidement et les arbres autrefois si grands et si majestueux ne furent plus que des troncs tordus par le vent et noircis par les incendies. Une grande partie de la forêt fut ensuite emportée sous l'eau, recouverte par l'océan qui rongea en partie l'ancien territoire du dragon. De cette zone, il ne reste qu'une île perdue, loin du continent amaknéen. Seule une plante gigantesque subsiste : L'Arbre Hakam. On raconte qu'il abritait autrefois le nid du dragon.

_________________
Non, moi j'crois qu'il faut que t'arrêtes d'essayer d'dire des trucs Invité. Ça te fatigue, déjà, et pour les autres, tu te rends pas compte de c'que c'est. Moi quand tu fais ça, ça me fout une angoisse... j'pourrais te tuer, j'crois. De chagrin, hein ! J'te jure c'est pas bien. Il faut plus que tu parles avec des gens.

Nathouille : si nous n'étions séparés par un réseau informatique je t'eus défié au champ d'honneur
ZiGGy : Tu peux me défier sur le chan #honneur


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum